Soleil dans une cafétaria

1958
Sunlight in a cafeteria
Edward Hopper, 1958
Huile sur toile 102,1 x 152,7
New Haven (Connecticut), Yale University Art Gallery

Hopper écrivit à son patron, Stephen Clark, en septembre, 1958 : "Je suis très heureux que vous ayez acquis mon tableau, Doleil dans une cafétéria, je pense que c'est l'un de mes plus réussi"

Dès sa jeunesse, Hopper avait été intrigué par les gens dans les restaurants des grandes villes, esquissant une de ces scènes alors qu'il n'avait que quatorze ans.

Il y a peu de communication entre ces personnages ordinnaires, suggérant l'absence d'ampathie émotionnelle au sein de la vie moderne. Une tension un peu inquiétante est pourtant bien présente entre l'homme et la femme, qui sont clairement conscients de leurs présences mutuelles. Comme dans presque tous ses tableaux, Hopper crée un calme tendu qui suggère de multiples possibilités narratives.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux -Arts