Les Baigneuses
Jean-Honoré Fragonard, 1772-1775
Huile sur toile 64 cm X 80 cm
Louvre, Paris

La représentation de la nudité féminine est une préoccupation constante des peintres du rococo français. Contrairement à son maître Boucher, Fragonard ne recourt à aucun prétexte mythologique pour peindre, après son retour d'Italie en 1771, cette assemblée de jeunes beautés grasses et blondes comme des figures de Rubens. Les corps se mêlent aux draperies et à une nature foisonnante, dans le tourbillon d'une pâte généreuse et rapide qui donne au tableau terminé le dynamisme d'une esquisse, qualité essentielle de l'artiste le moins conventionnel de son temps.

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts

 

Les Baigneuses
1772