Second fils de Pieter Brueghel l'Ancien, il naît quelques mois avant la mort de son père. Il est d'abord l'élève de sa grand-mère, Marie de Bessemers, veuve de Pieter Coecke van Aelst, qui se charge de lui à la mort de son père. Elle lui apprend la miniature et l'aquarelle, ce qui lui permet, sans doute, d'obtenir une finesse, une délicatesse et une fluidité spéciales du coloris. Il travaille aussi avec Peter de Goetking et se fait une rapide réputation comme peintre de fleurs et de fruits. Il adopte comme son frère aîné, Pieter Brueghel le Jeune du d'Enfer, l'orthographe Breughel.

Il se forme ensuite à Anvers, puis voyage en Italie où il se lie d'amitié avec des mécènes pour lesquels il continuera à travailler après son retour dans le Nord. Établi à Anvers, il épouse la fille de Gérard de Jode, dont il a deux enfants, Jan Brueghel le Jeune et Paschasia .

Veuf, il se remarie en 1605. Huit enfants vont naître de ce second mariage. Beau-père de David Teniers le Jeune, Jan Brueghel a eu des élèves tels que Abraham Govaerts et Daniel Seghers. On lui doit de nombreux tableaux de fleurs, genre dans lequel il excellait, ainsi que des compositions bibliques. Il a aussi collaboré à de nombreuses peintures avec Pierre-Paul Rubens qui était de ses amis et Hendrick van Balen.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  

(1568-1625)
 
Renaissance