Vue de port Paul Bril   1612
 
 
Vue de port
Paul Bril, 1612
Huile sur toile, 107 × 151 cm
Rome, Galleria Borghese
 

Grâce à la mention d’un paiement en 1612 du cardinal Scipion Borghèse au doreur Annibal Durante pour le cadre de ce tableau (« un cadre entièrement doré pour le paysage avec des bateaux de Paolo Brillo, huit palmes par six »), on peut avec assez de certitude situer la date de son exécution au plus tard cette année-là.

Il s’agit probablement d’un cadeau du pape Paul V à son neveu et on remarquera que les voiliers représentés sur cette marine battent des pavillons aux armes Borghèse. L’attribution à Brill, dûment attesté par les sources anciennes, n’a jamais été remise en question et valut même à l’artiste un certain succès. Citée par le poète Francucci, la marine Borghèse fit l’objet de répliques et de versions analogues chez d’autres commanditaires. Les Musées royaux de Bruxelles possèdent ainsi la version sans doute exécutée pour Monseigneur Crescenzi et on sait que Frédéric Borromée en commanda une réplique aujourd’hui conservée à la Pinacoteca Ambrosiana de Milan. Enfin, dans les quelques lignes que le médecin, collectionneur et critique d’art Giulio Mancini consacra à Brill, il ne manqua pas de louer une Marine qu’il avait vu de lui, preuve que l’artiste attacha durablement sa renommée au traitement de ce sujet.

Texte : Guillaume Kientz pour l'exposition Nature et idéal, le paysage à Rome 1600-1650

 

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts