Pénélope défaisant son ouvrage
Leandro Bassano
Huile sur toile, 92 x 85 cm
Musée des beaux arts de Rennes

La composition étrangement moderne a soulevé des questions sur l'intégrité de l'oeuvre qui, selon certains, pourrait n'être qu'un fragment et représenter une femme au travail parmi d'autres. A la fin du XIXe siècle, le tableau a même perdu quelque temps son titre, Pénélope devenant une "ouvrière en guipure devant son métier". Ce petit flottement montre bien l'originalité déroutante du sujet. Malgré la célébrité du récit homérique, son iconographie est assez rare et imprécise. Les détails anecdotiques sont d'ailleurs limités ici au strict minimum, à savoir le métier et surtout la lampe, prétexte à un exercice technique saisissant sur le jeu de la lumière. La pénombre envahissante ne sert qu'à intensifier la couleur, posée en empâtements généreux dans la grande tradition familiale. Bien loin des effets de bougie des peintres caravagesques, c'est une dimension poétique et onirique que créent les contrastes inédits de Leandro Bassano.

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts  


1600 ?
Pénélope défaisant son ouvrage