Représentations allégoriques :

 

La trinité
Le mystère de la Trinité, un Dieu unique en trois Personnes, et le long travail d'élaboration théologique qui est fait sur lui, procèdent de divers textes néo-testamentaires. Aucune image de la Trinité, prise en soi, n'apparaît avant le début du Moyen -Age.

Dans le monde byzantin, le thème est fourni par l'épisode du chêne de Membré (Gn 18, 1-15 : "Le seigneur apparut à Abraham au chêne de Membré, alors qu'il était assis à l'entrée de la tente (…) il leva les yeux, et aperçut trois hommes debout près de lui " "Et Abraham vit trois personnes, et il en adora une seule" commente saint Augustin.

Les trois personnes peuvent être placées les unes à côté des autres ou superposées. Elles sont identiques et portent les mêmes attributs, le globe surmonté d'une croix, la couronne et le sceptre. Parfois, Dieu le père est coiffé de la tiare des papes, le Fils est désigné par les plaies de son supplice, le saint Esprit est ailé. A partir du XV le Père est un vieillard à barbe blanche, le fils un jeune homme, le saint Esprit un adolescent ou une colombe.
Masaccio, 1428

La Licorne
La licorne symbolise, avec sa corne unique au milieu du front, flèche spirituelle, rayon solaire, épée de Dieu, la révélation divine, la pénétration du divin dans la créature. Elle représente dans l'iconographie chrétienne la Vierge fécondée par l'Esprit-saint. Cette corne unique peut symboliser une étape sur la voie de la différentiation : de la création biologique à la sublimation sexuelle. La licorne transcende la sexualité. Elle était devenue au Moyen-Age le symbole de l'incarnation de Verbe de Dieu dans le sein de la vierge Marie. (Voir La dame à la Licorne)