Abonnez-vous à La newsletter du Ciné-club de Caen
sur demande à : jeanluc@cineclubdecaen.com

1 - Les nuits de La pleine lune au Ciné-club, le mardi 18 juin au Café des Images

2 - Les sorties en salle

3 - A la télévision cette semaine

4 - Détour pictural : La Pentecôte

 

1 - Les nuits de La pleine lune au Ciné-club, le mardi 18 juin à 20h15 au Café des Images

19h30 : Possibilité de se retrouver autour d'une tarte salée au restaurant du Café des Images (8 euros la tarte et bières à partir de 3 euros). Merci de m'indiquer si vous voulez que je réserve pour vous.

20h15-20h30 : brève présentation des films d'Eric Rohmer.

20h30-22h15 : Projection des Nuits de la pleine lune (1984, 1h42)

22h15- 22h45 : Débat

22h45 : Pot offert par le Café des Images autour duquel continuer la discussion pour ceux qui n'ont pas à se lever trop tôt le lendemain.

Louise est jeune et indépendante. Elle aime Rémi, mais passe ses soirées avec Octave, qui est sans doute amoureux d'elle. Elle joue à pousser Rémi dans une aventure avec une amie à elle, Camille, et a une brève aventure avec Bastien. Jusqu'à ce matin où elle apprend que...

"Qui a deux femmes perd son âme, Qui a deux maisons perd sa raison" proverbe champenois. Quatrième film de la série Comédies et proverbes. Louise (imprévisible, irrésistible Pascale Ogier) et Octave (Fabrice Luchini) discutent des choses de l'amour avec précision, élégance et humour (Octave dissertant sur "l'animalité pathétiquement bestiale" de son rival Rémi).

Le succès du film, en particulier auprès d'un public jeune, comporte une part de malantendu : le goût et les aspirations contradictoires d'une époque ont provoqué l'adhésion au personnage de Louise, à son comportement et surtout son décor.

L'univers Rohmérien tend de plus en plus à une dimension cosmique, dépassant les simples déterminations sociales. Le rôle constant des couleurs et des saisons, comme ici la fable du peintre et des nuits de la pleine lune, nous introduisent à une dimension nouvelle, de type fantastique. On y retrouve la naiveté de Perceval, comme l'astrologie du Signe du lion. De moins en moins pervers, les héros rohmériens se raprocchent du monde de l'enfance et du rêve.

 

2 - Les sorties en salle

Le jeune Ahmed
Parasite
Etre vivant et le savoir

3- A la télévision cette semaine :

de Paul Verhoeven, dimanche 9 juin, 20h55, Arte
de Luchino Visconti, lundi 10 juin, 22h40, Arte
de John Cassavetes , mardi 11 juin, 13h35, Arte
de Cédric Kahn, mercredi 12 juin, 20h55, Arte

 

4 - Détour pictural : La Pentecôte

La date de Pâques étant fixée au premier dimanche après la première pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps, on fête l’Ascension 40 jours après (donc toujours un jeudi) et la Pentecôte 50 jours après (donc un lundi). L'occasion de revenir sur quelques tableaux célébrant ce don de l'esprit.

Giotto, 1303-1306
Eglise de l'Arena à Padoue.
Greco,
1600
Jean Restout, 1732
Musée du Louvre

Bonne semaine à venir.

Jean-Luc Lacuve, le 10 juin 2019

Précédentes newsletters : 6 janvier , 20 janvier , 3 février , 17 février , 3 mars , 17 mars , 31 mars , 14 avril , 28 avril, 12 mai , 26 mai

 

Retour à la page d'accueil