Abonnez-vous à La newsletter du Ciné-club de Caen
sur demande à : jeanluc@cineclubdecaen.com

1 - Retour sur le Ciné-club du jeudi 16 mai avec Obsession de Brian De Palma

2 - Les sorties en salle

3 - A la télévision cette semaine

4 - Détour musical

 

1 - Nous étions 26 (20 payants+ exonérés) pour la séance d'Obsession au Ciné-club le jeudi 16 mai au Café des Images.

Un peu avant la séance, j'ai présenté l'ouvrage collectif sur Brian de Palma, édité en avril 2019, qui décrit et analyse ses 29 longs métrages, ses figures de style reconnaissables entre toutes, du split-screen au travelling circulaire, aussi bien que des préoccupations d’auteur persistantes, de la tentation irrépressible du voyeurisme à l’incessant débusquage de la fausseté des images.

A l'issue du débat, 14 spectateurs avaient encore envie d'en savoir plus sur De Palma et ont acheté cet ouvrage, au prix record de 5€ pour 138 pages et 55 textes, particulièrement pédagogique et plein de pistes pour mieux aimer encore le cinéma de De Palma.

La présentation de la séance a été l'occasion de rappeler la cinéphilie de Brian de Palma (voir ici ses 22 citations de classiques du cinéma) et d'attirer l'attention sur sa reprise, dans Obsession, du motif de la spirale si prégnant dans le Vertigo d'Hitchcock auquel il rend un hommage appuyé dans son film.

Après la séance nous avons donc revisité avec des extraits les motifs formels qui unissent Vertigo et Obsession. Au delà d'un vocabulaire technique éblouissant pour dépasser Hitchcock sur son propre terrain, nous avons aussi débattu de l'émotion, ou non, qui surgit à la vision d'un film qui privilégie le formalisme à l'efficacité narrative.

Enfin, nous avons tous apprécié l'intervention de Jean-François Bonini qui a su reconnaitre l'hommage que De Palma rend à la Vita Nova (1295) de Dante avec la notion de "femme écran", le nom de famille de l'héroïne, Portinari, mais aussi sa visite à travers Florence. Enfin, la figure de la spirale dans La Divine Comédie porte vers l'enfer mais aussi à l’élévation spirituelle et l'église de San Miniato al Monte (si présente dans le film), y est justement citée dans le Purgatoire au moment où Dante commence à se libérer dans une ascèse progressive en gravissant les corniches du Purgatoire.

 

Prochain Ciné-club : Les nuits de la pleine lune (Eric Rohmer, 1984) le mardi 18 juin dans le cadre de la rétrospective organisée par le Café des Images et le Lux.

 

2 - Les sorties en salle

Passion
Douleur et gloire

3- A la télévision cette semaine :

de Joel Coen, dimanche 26 mai, 21h00, TF1SF
de Pedro Almodovar, dimanche 26 mai, 23h30, Arte
de Delmer Daves, lundi 27 mai, 20h55, Arte
de Elio Petri, lundi 27 mai, 22h30, Arte
de James Gray, lundi 27 mai, 23h35, Chérie25
de Mario Monicelli, lundi 27 mai, 0h20, F5
de Walt Disney, mardi 28 mai, 21h00, 6ter
de Pedro Almodovar, mardi 28 mai, 2h10, Arte

 

4 - Détour musical

Le Frac Normandie Caen, L’Artothèque Espaces d’art contemporain et l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg (ESAM) se sont associés pour construire un socle commun de conférences d’histoire de l’art. En 2019, quatre conférences par Alexandre Castant, essayiste et critique d’art, ont exploré les arts sonores pour une histoire du son dans l'art contemporain. Vous en trouverez le résumé ici. C'est une excellente préparation pour la visite de l'exposition : Electro de Kraftwerk à Daft Punk qui se tient à la Philarmonie de Paris jusqu'en août 2019.

Jean-Luc Lacuve, le dimanche 26 mai 2019

Précédentes newsletters : 6 janvier , 20 janvier , 3 février , 17 février , 3mars , 17 mars , 31 mars , 14 avril , 28 avril , 12 mai

 

Retour à la page d'accueil