1954

Prince Vaillant, fils du Roi Aguar qui a été chasse du trône de Scandie par Sligon l'usurpateur, se rend à la Cour du Roi Arthur pour y être fait Chevalier. En abordant la côte britannique, il surprend un conciliabule entre des Vikings et un mystérieux Chevalier Noir. Activement recherché par ceux qu'il a surpris, Vaillant parvient à leur échapper, puis fait la connaissance de sir Gauvain, chevalier du Roi Arthur. A la cour, personne n'ajoute foi à ses dires. Le jeune homme se heurte à la personnalité de sir Brack. Puis il tombe amoureux de la douce princesse Aleta tandis que sa suivante, Ilène séduit sir Gauvain. Devenu écuyer de sir Gauvain, Vaillant gagne un tournoi en usurpant la personnalité de son maître blessé.

Mais il tombe dans un traquenard organisé par le Chevalier Noir qui le livre à son ennemi, Sligon. Revenu en Scandie, Prince Vaillant parvient à délivrer sa famille puis à conduire le peuple dirigé par le fidèle Boltar à l'assaut de la citadelle de Sligon. Une fois l'usurpateur châtié, Vaillant retourne à la Cour du Roi Arthur, démasque le Chevalier Noir qui n'est autre que Sir Brack, le tue grâce à l'Épée Enchantée, puis il épouse Aleta après avoir été fait Chevalier de la Table Ronde.

Prince Vaillant fait partie du quintette magique des grands films de chevalerie qu'Hollywood produit entre 1952 et 1957 composé aussi de Ivanhoé (Richard Thorpe, 1952), Les chevaliers de la table ronde (Richard Thorpe, 1953), Quentin Durward (Richard Thorpe 1955) Les Vikings (Richard Fleischer, 1957).

Le film est inspiré de la bande dessinée de Harold Foster, qui la publie dans de nombreux journaux américains à partir de 1937. En 1953, lorsque Hathaway tourne le film, Prince Vaillant est lu par des millions de lecteurs dans différents journaux et traduit dans une vingtaine de langues. C'est donc un grand film de série A avec somptueux décors, vedette et CinémaScope qu'il est nécessaire de déployer pour obtenir les droits d'adaptation.

Hathaway se concentre sur la légende arthurienne située dans un Ve siècle de fantaisie et délaisse les aspects plus réalistes de la bande dessinée (le dégoût des combats, le mariage de Prince vaillant et l'éducation de ses quatre enfants) comme les aspects historiques (le sac de Rome, la mort d'Attila).

Néanmoins, il fallait bien réduire la matière des quelques 1700 pages aux dimensions de 100 minutes de film. Par ailleurs la psychologie de Prince Vaillant, plus rusé que va-t-en guerre est préservée. Les meilleures scènes sont celles où il se cache (dans la rivière, dans les rideaux, derrière le costume de Gauvin...) Hathaway réunit autour de Robert Taylor un casting aussi bien masculin que féminin somptueux.

 

 

Test du DVD

Editeur : Wild Side Video, décembre 2008. Master restauré. Son : Anglais & Français Mono. Sous-titres : Français. 20 €.

Prince vaillant

Supplément :

  • Sur Henry Hathaway : entretiens avec Patrick Brion et Doug Headline, l'éditeur de la BD Prince Vaillant en France (13')

 

Retour à la page d'accueil

(Prince Valiant). Avec : Robert Wagner (Prince Valliant), Janet Leigh (Princesse Aleta), James Mason (Sir Brack), Debra Paget (Ilene), Sterling Hayden (Sir Gawain), Victor McLaglen (Boltar), Donald Crisp (Le Roi Aguar), Brian Aherne (Le Roi Arthur), Barry Jones (Le Roi Luke). 1h40.
Prince Vaillant
dvd