Bamboo cross
1955
   

Soeur Regina, une missionnaire, est accusée par le chef communiste local, le grotesque King Fat, d'avoir tué des enfants en bas âge avec des hosties empoisonnées.

King Fat veut que soeur Regina accuse un prêtre d'avoir ordonné la mort des enfants, due en fait à la maladie. Elle est sauvée avec une autre nonne par un jeune communsite, Mark Chu, qui fait le sacifice de sa vie afin de leur obtenir un sauve conduit pour la garnison britannique.

   

Court métrage diffusé dans le cadre de la série Jane Wyman presents The Fireside Theatre, The Bamboo cross est, selon Joseph McBride (P. 771-772), abominablement médiocre.

Certes, à la fin du film, soeur Regina tient dans ses bras le cadavre de Mark comme une pièta. Certe,s le scénario rappelle vaguement celui de son dernier film, Frontière chinoise. Mais les communsites chinois sont d'absurdes caricatures dont la vilenie mélodramatique semblerait outrée même dans un feuilleton pour enfants.

Le film fut tourné en novembre 1955 et diffusé sur NBC le 6 décembre. Ford fit le film en hommage aux missionnaires Maryknoll dont il était l'un des bienfaiteurs. Il reçut un salaire symbolique d'un dollar. En avril 1955, l'ordre de Maryknoll le flatta en lui décernant une récompense et en l'invitant à prendre la parole lors d'une cérémonie d'ordination à son quartier hénéral à Ossining, New York.

 

Retour à la page d'accueil

Genre : Aventures

Téléfilm avec : Jane Wyman (Soeur Regina), Sichi Sao (Mark Chu), Kurt Katch (King Fat), Betty Lynn (Anne). 0h29.