Match point

2005

Voir : Photogrammes
Genre : Film noir

Avec : Scarlett Johansson (Nola Rice), Jonathan Rhys-Meyers (Chris Wilton), Emily Mortimer (Chloé Hewett Wilton), Matthew Goode (Tom Hewett), Brian Cox (Alec Hewett), Penelope Wilton (Eleanor Hewett). 2h04.

Voix off : "Celui qui a dit "la chance plutôt que le talent" pénétrait bien la vie. On n'ose pas admettre combien la vie dépend de la chance. C'est terrifiant que tant de choses échappent à notre contrôle. A l'instant où la balle frappe le haut du filet, elle peut, soit passer de l'autre coté, soit retomber en arrière. Avec un peu de chance, elle passe et on gagne... ou, elle ne passe pas, et on perd". La balle reste en haut. Fondu au noir.

Jeune prof de tennis issu d'un milieu modeste irlandais, Chris Wilton se fait embaucher dans un club huppé des beaux quartiers de Londres pour 225 livres la semaine. Il ne tarde pas à sympathiser avec Tom Hewett, un jeune homme de la haute société avec qui il partage une passion pour l'opéra. Il se rend ainsi à Coven Garden écouter la Traviata dans la loge des Hewett où Chloé, la sœur de Tom, en tombe immédiatement amoureuse.

Chris, invité par les Hewett, fait la connaissance de la ravissante fiancée de Tom, Nola Rice, une jeune Américaine venue tenter sa chance comme comédienne en Angleterre. Très vite, Chris fréquente régulièrement les Hewett et séduit Chloé : ensemble, ils visitent les galeries de peintures, vont au cinéma et deviennent amants.

Les deux couples de Tom et Nola et de Chris et Chloé se retrouvent régulièrement au restaurant où Tom affirme sa philosophie : "La vie est une pure question de hasard, sans but et sans dessin. La foi est une faiblesse de l'âme". Chloé qui a dit tout le bien qu'elle pensait de Chris à son père le fait engager dans le groupe de celui-ci, Global infrastructure and Finance, où il est promis à un bel avenir.

Le soir chez Chloé, Chris trouve un prétexte pour retrouver Nola et Tom au cinéma où passe Carnets de voyage. Comme ils ne viennent pas, il rentre penaud chez Cholé. Il retrouve pourtant Nola alors qu'elle se rend à une audition qu'elle sait d'avance sans espoir. Dépressive, Nola lui apprend qu'elle a débuté comme actrice au Colorado entre une mère alcoolique et un père qui les a abandonnées très tôt. Elle lui dit qu'on le dresse pour devenir l'époux de Chloé dont les parents avaient craint qu'elle n'échoue dans les bras d'un patron de pub gastronomique.

Au manoir des Hewett, le père de Cholé propose effectivement à Chris de prendre des cours de commerce pour occuper d'ici un an un poste de haute responsabilité au sein de son groupe. En revanche, la mère humilie, Nola sur ses prétentions à devenir actrice. Affligée, Nola s'en va seule dans le jardin sous la pluie. Chris la rejoint et ils font l'amour sous l'orage dans les blés.

De retour à Londres, Nola veut rester fidèle à Tom et repousse Chris. Il suit des cours de commerce et se marie avec Chloé. Ils emménagent dans un superbe appartement donnant sur la Tamise.

Bientôt Tom annonce avoir rompu avec Nola puis se marie avec Heather. Chloé veut des enfants; ce que Chris refuse. Il rencontre par hasard Nola à la Tate moderne devant les toiles de David Hepher. Ils font l'amour et commence alors une liaison de quelques mois. Chloé se prépare à ouvrir une galerie sur Bruton St. alors que Nola travaille dans une boutique de Ledbury road.

Après un hiver de passion où les amants se retrouvent régulièrement dans le petit appartement de Nola, c'est lors d'un long week-end chez les Hewett que Nola cherche à joindre Chris. Elle ne cesse de l'appeler et comme il ne vient pas, elle le rappelle pour lui annoncer qu'elle est enceinte. Chris interrompt le week-end familial, prétextant un travail urgent, pour rejoindre Nola. Celle-ci  veut garder l’enfant et l’élever avec Chris. Il est sur le point de  tout révéler à sa femme mais hésite, puis renonce. Comme lui explique son ami-confident, il ne tient pas assez à Nola pour abandonner la vie princière que lui offrent ses beaux-parents....

Il promet  toutefois à Nola d’annoncer à Chloé son intention de la quitter, mais il lui demande de patienter jusqu’au retour des vacances, trois semaines en Grèce. Nola se résigne, non sans exprimer sa jalousie. Cependant, l'exposition Maurice Lewis dans la galerie de Cholé étant reportée, les vacances sont annulées. Chris renonce à en avertir Nola et profite pleinement de sa situation professionnelle. Alors qu’il discute affaires avec son beau-père dans son luxueux appartement londonien, Chris ment au téléphone à Nola et affirme être en Grèce. Un jour, elle l’aperçoit par hasard dans la rue. Comme il lui ment encore au téléphone, elle vient lui faire une scène à la sortie de son travail en menaçant de prévenir elle-même Chloé. Il promet d’agir. La nuit, alors que Cholé dort à ses côtés, il prend sa décision

Dans la résidence des Hewett, Chris prend un fusil et des cartouches, tandis que Chloé le cherche partout. Lors d’une nouvelle scène chez Nola qui s’impatiente d'une rupture toujours retardée, Chris promet que ce sera fait le lendemain  et lui donne rendez-vous après son travail à 17h45. Le lendemain Nola reçoit un appel de Chris : tout est réglé et il l’attend directement chez elle à l’heure dite. Chris quitte le bureau avec le sac de sport où il a mis le fusil. Il sonne chez Mme Eatsby, la voisine de Nola ; la vieille dame, d’abord méfiante, le laisse entrer quand elle le reconnaît. Pendant qu’elle prépare son médicament, Chris monte fébrilement son fusil, puis s’approche d’elle et la tue ; il renverse hâtivement divers objets du salon,  vole médicaments et  bijoux pour faire croire à un cambriolage et enlève  l’alliance de la main de la morte. Puis, embusqué sur le palier, Chris attend Nola ; il la tue d’un coup de carabine dès qu’elle arrive et se précipite au théâtre où Chloé commençait à s’inquièter du retard de son mari.

Pendant qu’il assiste au spectacle, la police est sur les lieux du crime ; selon les premières conclusions de l’enquête, il s’agirait d’un cambriolage lié à la drogue avec meurtre de la vieille dame suivi du meurtre du témoin, Nola, « rentrée au mauvais moment ». Au petit déjeuner, Chloé découvre la mort de Nola dans le journal et en informe Chris qui simule parfaitement la surprise. Tom, au téléphone, a la même formule que tous: « la mauvaise place au mauvais moment »

Chez les parents Hewett, Chris se cache pour ranger au plus vite le fusil qu’il avait pris. Quand il revient au salon, Chloé annonce qu’elle est enceinte. Tous se réjouissent, mais un coup de fil apprend à Chris qu’il doit appeler la police. Il se rend au commissariat et jette les bijoux dans la Tamise. Il lance l’alliance qui heurte le parapet, rebondit en l'air... et retombe du côté du quai, sans que Chris s’en aperçoive. Au commissariat, Chris, confondu par les révélations du journal intime de Nola, reconnaît avoir eu une liaison suivie avec elle, mais ment sur ses promesses de divorce, tout en appelant à la discrétion des enquêteurs. Après son départ, l’un des deux inspecteurs reste soupçonneux à l’égard de Chris.

La nuit, Chris se réveille en sursaut à sa table de travail. Ayant renversé un verre de vin, il se rend dans la cuisine et off déclare "On apprend à refouler sa culpabilité et à vivre avec". Il faut bien sinon elle nous submerge". Surgit alors le fantôme de Nola puis celui de la vieille Mme Eatsby qui se plaint d'avoir été tuée alors qu'elle est totalement innocente. Cynique, Chris lui répond  : "Les innocents sont souvent sacrifiés pour une plus grande cause. Vous avez été un dégât collatéral". Et quand elle lui fait remarquer qu'il a aussi tué son enfant, il réplique cynique encore,  "Sophocle a dit : ne jamais naitre est peut être la plus grande aubaine". Comme le fantôme de Nola lui affirme qu'il a certainement laissé des traces compromettantes, et lui prédit un châtiment, il déclare sans y croire : "Il conviendrait que je sois arrêté et puni. Ce serait au moins une petite marque de justice. Une petite dose d'espoir pour donner un sens."

"Chris Wilton les a tuées" s'écrie alors l'inspecteur, réveillé en sursaut dans son lit par cette illumination.. Le lendemain il en parle à son coéquipier qui douche son enthousiasme en lui rapportant les faits de la nuit : un drogué a été tué dans le quartier dans une fusillade et il portait l’alliance de Mme Eastby ; son nom et sa date de naissance y étaient gravées.

Chloé vient d’accoucher et la famille sable le champagne. Le beau-père affirme qu'avec une telle ascendance, le bébé est certain de réussir dans la vie. Tom, son oncle, déclare "Tout ce que je demande, c'est qu'il ait de la chance...que la chance navigue avec lui. Chris regardant la Tamise, émet alors probablement la déclaration sur la chance qui ouvrait le film.

Match point est pénétré d'un esprit de sérieux qui en fait un point d'aboutissement dans l'oeuvre de Allen. Le cinéaste interrompt ainsi la veine des films énergiques et légers qu'il réussissait si bien depuis l'entrée dans le nouveau millénaire.

Le film commence comme Comédie érotique d'une nuit d'été (1982) pour s'achever comme Crimes et délits (1989). Dans le premier, Woody rêvait de faire l'amour dans un champ de blé sous l'orage, de déchirer les vêtements de sa maîtresse avant de lui faire fougueusement l'amour puis de la masser tendrement avec de l'alcool. Autant de fantasmes que, incarnés dans le corps de Jonathan Rhys-Meyers, il nous propose aujourd'hui. La sensualité de ces séquences doit beaucoup il est vrai à Scarlett Johansson.

Grand admirateur de Ingmar Bergman, Woody Allen accomplit le même parcours spirituel. Après avoir interrogé la présence de Dieu jusqu'à Hannah et ses soeurs (1986), il a acquis la certitude que Dieu n'existe pas. Reste donc la morale développée depuis Crimes et délits : l'homme est constitué des choix qu'il fait.

C'est ainsi sans moralisme qu'il laisse s'enfermer Chris dans le mensonge pour sauvegarder son confort de grand bourgeois ou qu'il le laisse accomplir le crime qui le libérera. Son travail de mise en scène s'attache aux détails du mensonge (ne pas se couper, confondre Grèce et Sicile..) et aux difficultés du crime (charger l'arme, attendre entre les deux crimes). L'intrigue suit celle de Crimes et délits jusque dans le dialogue moral avec des personnages absents surgis de l'ombre et le triomphe des hommes sans scrupules.

Crimes et délits renvoyait par son titre et son sujet à Crime et châtiment où Raskolnikov croyait pouvoir assassiner sans remord une veille femme innocente. Woody Allen se permet ici de dire à quel point il a maintenant dépassé le stade des remords comme triomphe de la vérité. Il montre ostensiblement Chris Walton lire Dostoïevski et avec quel "profit" ! Il saura repousser les reproches posthumes de la vieille voisine innocente. Il saura manipuler le commissaire qui tourmentait Raskolnikov et qui avait tout deviné.

Le contrepoint offert dans Crimes et délits à cette sinistre certitude que le monde est pourri était fourni par le personnage interprété par Woody Allen, perdant peut-être mais bien plus vivant que les prisonniers de leur apparence bourgeoise.

C'est ici la chance qui tient le rôle de possible contrepoint au triomphe des uns et à la déconfiture des autres. Les plans de la bague jetée au fleuve et frappant le parapet pour hésiter à tomber finalement du côté trottoir sont certainement parmi les plus pensés du cinéma.

Ces plans avaient été préparés par le plan inaugural de la balle de tennis heurtant le filet. Mais la force de ce qui n'aurait pu être qu'une trouvaille est d'avoir déjà épuisé le sens de ce premier plan en l'investissant du discours des personnages. Chris a en effet déjà évoqué ce rôle de la chance dans ses discussions avec Tom, avec Nola puis avec son ex-adversaire. Si bien que lorsque surgissent les plans de la bague ce n'est pas l'utilité scénaristique du plan inaugural qui est rappelé mais son analogie formelle. Le sens lui-même est travaillé puisque l'on est d'abord persuadé que le point est perdant alors que, comme nous l'apprendrons plus tard, il est victorieux : la bague ramasée par un drogué innocentera Chris alors que l'Inspecteur était sur la bonne piste. Très beau panoramique 180 droite-gauche de la fenetre où tombe la neige jusqu'au lit où Chris huile le corps de Nola avec retour gauche-droite vers la fenetre terminé avec le fondu-enchaîné neige-fleurs du printemps. Ce mouvement d'appareil marque la fin de l'amour dans la petite chambre face au grand parc des Hewett.

La bande-son est particulièrement soignée et très éloignée des airs de jazz en général choisis par Woody Allen.  Una furtiva lagrima, extrait de L’Élixir d’amour de Donizetti est entendu quatre fois : en ouverture, lorsque Chris retrouve Nola au musée, quand Nola l’a menacé de parler à Chloé et lors de la dernière séquence quand il contemple la Tamise et oublie son crime en invoquant la chance. La Traviata est écoutée à l'opéra de Covent-Garden. La séquence  du corps huilé de Nola dans la chambre en hiver est accompagnée de "Mi par d’udir ancora / Je crois entendre encore" extrait des Pêcheurs de perles de Bizet. C’est l’air de l’amour heureux,  qui va bientôt se clore mais déjà empreint de nostalgie tant par ses paroles que par le timbre voilé de la voix de Caruso que par les grésillements de l'enregistrement archaïque

Toute la scène 5 de l’acte II de l’Othello de Verdi, celle où Iago le convainc de l’infidélité de Desdemone, sert de base au montage au double crime de Chris. Les moments de déchainement de la jalousie accompagnen la préparation et l'exécution des crimes alors que les rares moments où Desdemone est vue comme innocente accompagnent le cheminement de Nola vers la mort. Il existe donc un véritable montage parallèle entre musique et image qui ne s'applique pas à l'identité de sens entre l'opéra et le film puisqu'il n'est ici nullement question de jalousie mais à l'identité de déchaînement de violence pour Chris-Othello et de pure innocence sacrifiée pour Nola-Desdemone. Chris se débarrasse des pièces à conviction sur un l'air de "O figli, o figli miei" de Macbeth, autre opéra shakespearien de Verdi.

Jean-Luc Lacuve le 04/11/2005 puis 24/10/2015)

Bibliographie : Mireille Kentzinger, Dossier Lycéens et apprentis au cinéma.