Adam et Eve chassés du Paradis
Adam et Eve chassés du Paradis
Masaccio, 1426-27
Fresque 208 x 88
Chapelle Brancacci , Florence

Cette fresque a été diminuée en haut au cours des modifications architecturales opérées au 18ème siècle. C'est l'une des fresques de la chapelle qui a souffert des dommages les plu importants, ainsi le bleu du ciel a été complètement perdu et a dû être totalement restauré.

Cette scène a souvent été comparée à La tentation, la fresque de Masolino sur le mur opposé. Le portrait réaliste et dramatique des personnages et l'esprit innovant de la Renaissance contraste violemment avec le style du gothique tardif de Masolino et son manque de profondeur psychologique. Dans Adam, Masaccio décrit bien-sur un pêcheur mais qui n'a rien perdu de sa dignité. Il n'apparaît pas dégradé et la beauté de son corps est un mélange des archétypes classiques et de l'expression innovante de la Renaissance.

Le personnage d'Eve n'a rien à voir avec la Greco-Romaine "Venus Pudica" du 14ème siècle popularisé par Nicola Pisano. L'Eve de Masaccio ne lui ressemble que par la posture mais semble supporter toute la souffrance du monde.

 

1427
Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts