Paysage fluvial Anibal Carrache 1599
 
 
Fishing
Annibal Carrache, vers 1599
Huile sur toile, 88,3 × 148,1 cm
Washington, National Gallery of Art
 

Autrefois donné à Velázquez, ce paysage n’est que depuis 1951 attribué à Annibal Carrache. Sa remarquable facture, vive et fluide, a d’abord été rapprochée de la période vénitienne de l’artiste. La rigueur de l’organisation de l’espace laisserait cependant penser que le peintre avait une connaissance des paysages de Raphaël et surtout de Polidoro da Caravaggio dont on sait qu’il étudia les fresques romaines et peut-être les dessins.

La structure même de la mise en page, comme le traitement des détails des feuilles des arbres, rapprochent ce paysage de La Fuite en Egypte de la Galleria Doria Pamphilli, exécutée à Rome juste après le voyage à Venise en 1602, et plaident pour une datation sans doute un peu antérieure. La combinaison d’éléments vénitiens et ferrarais pourrait en partie s’expliquer par la connaissance qu’Annibal Carrache avait pu avoir des appartements d’Alphonse Ier d’Este à Ferrare qu’il aurait pu voir en compagnie de Giovanni Battista Agucchi en 1598 lorsqu’ils allèrent étudier les Bacchanales de Titien (qui devaient être transférées dans la collection romaine du cardinal Aldobrandini).

Représentant une barque sur un plan d’eau au moment précis où elle s’apprête à disparaître derrière un arbre, l’œuvre semble insister sur l’éphémère et le fugace, procurant au spectateur l’illusion d’admirer un « arrêt sur image », un moment suspendu d’une nature en perpétuel changement.

Texte : Guillaume Kientz pour l'exposition Nature et idéal, le paysage à Rome 1600-1650

 

 

Retour à la page d'accueil de la section Beaux-Arts