Voyages et exils au cinéma

Patricia-Laure Thivat (dir.)

Presses Universitaires du Septentrion 328 p.


Voyages et exils au cinéma, rencontres de l'altérité s’intéresse aux phénomènes d’hybridation entre cultures tels qu’ils se traduisent à l’écran, sans restriction géographique (cinémas américain, italien, africain, libanais, indien, taïwanais, japonais etc.). Si le voyage et l’exil des cinéastes sont sources de transferts culturels et esthétiques, le thème du voyage et de l’exil représenté au cinéma questionne la notion d’altérité en proposant une vision diversifiée de la rencontre entre autochtones et nouveaux arrivants. 

Dans un monde globalisé, mais qui continue de s’interroger à la fois sur la mixité culturelle et le sens de la nation, le cinéma reflète ainsi les cultures plurielles dans leur richesse et leur vivacité, mais aussi les replis communautaires, les phénomènes d’imprégnation et bien entendu de domination culturelle. La caméra se désigne alors comme acteur, témoin et exégète de ces processus qui, s’ils ont une longue histoire et se développent tout au long du XXe siècle, culminent dans notre temps présent.

Sommaire

Introduction. Voyages et exils au cinéma. Au cœur des transferts culturels par Patricia-Laure Thivat

L'Occident et « le reste du monde »

Les Amériques. Le rêve à l’épreuve du réel

De Cinecittà à Hollywood, l’apprentissage d’un autre réel.

Entre l’Afrique et l’Occident, regards croisés

Penser l’Inde, entre diaspora et mondialisation

Le Moyen-Orient, carrefour d’identités et transferts culturels

Pour une cartographie imaginaire : au-delà des frontières


Bibliographie sélective, Index des réalisateurs, Index des films, Les auteurs du volume.