Le film de gangsters naît en france avec Fantomas (1913) et en Allemagne avec Mabuse (1922). Ces films, importants mais isolés, ne constituent pourtant pas encore un genre.

Les précurseurs : Fantomas (1914) et Mabuse (1922)

C'est dans une Amérique en proie à la crise et à la prohibition (1919-1933) que nait véritablement le film de gansters où, entre 1930 et 1934, il devient un genre dominant.

L'âge clasique : de Scarface (1932) aux Fantastiques années 20 (1939)

Dès 1935, l'Amérique ne croit pourtant plus au succès des gangsters. Elle en fait des sujets de tragédie et ils s'effacent devant les héros des films noirs. la description du crime organisé, la survivance du thème de la femme fatale et l'apparition de la figure du serial killer vont toutefois permettre la périnité du genre

Nous envisagerons d'abord une brève histoire de ce parcours avant de proposer nos top20 et top50 .

 

Du film de gangster au serial-killer : l'accomplissement par le crime

Dans une Amérique en proie à la crise et à la prohibition (1919-1933), le gangster apparaît dans les années 30 comme une alternative possible à la vie terne et miséreuse de nombreux spectateurs. Certes, les metteurs en scène prennent en général grand soin de les décrire comme des psychopathes : ainsi E.G. Robinson dans Little Cesar (1931) de Mervyn LeRoy ou James Cagney qui écrase un demi pamplemousse sur le visage de sa compagne dans L'ennemi public (1931) de William Wellman et vire dans la folie totale dans L'enfer est à lui (1949) de Raoul Walsh ou encore Paul Muni, le Scarface (1932) de Howard Hawks décrit comme incestueux, immature et irresponsable.

Pourtant, le déchaînement de la violence, dans une société rongée par le crise, est bien le souhait rentré d'une grande part de la population. En 1931, cinquante films de gangsters vont trouver leur public.

Dès le milieu des année 30, l'Amérique ne croit plus au succès des gangsters et en fait des héros de tragédie. Dans Les fantastiques années 20 (1939) de Walsh, le gangster est une caricature du rêve américain. Un ancien soldat, James Cagney, fait de la contrebande d'alcool. Au faîte de sa réussite il est détruit par le crack boursier. Le dernier plan, un long travelling arrière, accentue le caractère tragique du personnage, il meurt sur le porche d'une église, soutenu par sa femme dans la posture de la piéta. C'est le même destin tragique que rencontrent les héros de Rue sans Issue (1937), Hihg Sierra (1941) Quand la ville dort de John Huston (1950) et Menaces dans la nuit (1950) de John Berry.

Si l'Amérique ne croit plus au succès des gangsters, elle retrouve dans le mythe de la femme fatale de quoi succomber encore au charme du crime.

La peinture de la pègre reste exceptionnelle en France. Deux exceptions notables Justin de Marseille, (1934) et Pépé le moko, (1937). Contrairement aux chefs-d'œuvre allemands (M. Le maudit) où aux films américains ou italiens sur la mafia les crimes décrits sont le fait d'un individu ou d'une bande. En France, le gangster plutôt pépère à la Gabin garde son prestige jusqu'au début des années soixante grâce aux adaptations de Auguste lebreton : "Du rififi chez les hommes", (1955), "Razzia sur la chnouf", (1955) Il est ensuite revitalisé chez Melville, Godard et Mocky. Il retouve du souffle avec Jean-Pierre Manchette : "Nada", (1973) de Chabrol

Si, dans les années quatre-vingt, le désespoir né de la crise permet encore à certains gangsters de faire figure de modèle (Chez Scorsese ou Tarentino), c'est, à partir du succès du Silence des agneaux, la figure du serial-killer qui fascine.

 

La société des gangsters

Le gangster devient businessman, patron de sociétés anonymes: L'homme aux abois (Haskin, 1948), L'enfer de la corruption (Polonsky, 1948) La femme à abattre (Raoul Walsh,1951), Sur les quais (Elia Kazan, 1954), Traquenard (Nicolas Ray,1958), Les bas fonds de New-York (Samuel Fuller, 1961), Main basse sur la ville (Francesco Rosi, 1963). Dans Le parrain (Coppola, 1974), la violence est devenue sociale.

Les valeurs de la famille, de la libre entreprise, de l'individualisme sont balayées dans un monde corrompu dans lequel on est happé et auquel il est impossible d'échapper. Un monde sans règles, Le point de non retour (John Boorman, 1967). D'une grande beauté formelle sont les récents films crépusculaire sur la mafia : Les parrains de Coppola, Il était une fois en Amérique de Leone, L'impasse de De Palma et The funeral d'Abel Ferrera.

La violence ordinaire des gangs est l'objet de Gomorra ou de Sin nombre.

Top 20 des films de gangsters
       
A history of violence David Cronenberg Canada 2005
Ghost dog, la voie du samourai Jim Jarmush U.S.A. 1999
Volte-Face John Woo U.S.A. 1997
Casino Martin Scorsese U.S.A. 1996
Pulp Fiction Quentin Tarantino U.S.A. 1994
Le Parrain 3 Francis Ford Coppola U.S.A. 1990
Les affranchis Martin Scorsese U.S.A. 1990
Il était une fois en Amérique Sergio Leone U.S.A. 1984
Le Parrain 2 Francis Ford Coppola U.S.A. 1974
Le Parrain Francis Ford Coppola U.S.A. 1972
Le deuxième souffle Jean-Pierre Melville France 1966
Traquenard Nicholas Ray U.S.A. 1958
Quand la ville dort John Huston U.S.A. 1950
L'enfer est à lui Raoul Walsh U.S.A. 1949
L'ange ivre Akira Kurosawa Japon 1948
Les fantastiques années 20 Raoul Walsh U.S.A. 1939
Scarface Howard Hawks U.S.A. 1932
Le petit César Mervyn LeRoy U.S.A. 1931
L'ennemi public William Wellman U.S.A. 1931
Docteur Mabuse Fritz Lang Allemagne 1922
       
       
Top 50 des films de gangsters
       
       
Sin nombre Cary Fukunaga U.S.A. 2009
Public ennemies Michael Mann U.S.A. 2009
Gomorra Matteo Garrone Italie 2008
Les promesses de l'ombre David Cronenberg Canada 2007
A history of violence David Cronenberg Canada 2005
Election Johnnie To U.S.A. 2005
Ocean's eleven Steven Soderbergh U.S.A. 2001
Aniki mon frère Takeshi Kitano Japon 2000
Roberto Succo Cédric Kahn France 2000
Ghost dog, la voie du samourai Jim Jarmush U.S.A. 1999
Volte-Face John Woo U.S.A. 1997
Casino Martin Scorsese U.S.A. 1996
Bound Andy et Larry Wachowski U.S.A. 1996
Nos funérailles Abel Ferrara U.S.A. 1996
Goodbye south, goodbye Hou Hsiao-hsien Taïwan 1996
Pulp Fiction Quentin Tarantino U.S.A. 1994
Sonatine Takeshi Kitano Japon 1993
L'impasse Brian De Palma U.S.A. 1993
Reservoir dogs Quentin Tarantino U.S.A. 1992
Les affranchis Martin Scorsese U.S.A. 1990
Jugatsu Takeshi Kitano Japon 1990
Le Parrain 3 Francis Ford Coppola U.S.A. 1990
Le roi de New-York Abel Ferrara U.S.A. 1989
L'honneur des Prizzi John Huston U.S.A. 1987
Il était une fois en Amérique Sergio Leone U.S.A. 1984
Scarface Brian De Palma U.S.A. 1983
Le Parrain 2 Francis Ford Coppola U.S.A. 1974
Lucky Luciano Francesco Rosi Italie 1973
Le Parrain Francis Ford Coppola U.S.A. 1972
Bonnie and Clyde Arthur Penn U.S.A. 1967
Le samouraï Jean-Pierre Melville France 1967
Le deuxième souffle Jean-Pierre Melville France 1966
Main basse sur la ville Francesco Rosi Italie 1963
Salvatore Giuliano Francesco Rosi Italie 1962
Le Doulos Jean-Pierre Melville France 1962
Le diabolique docteur Mabuse Fritz Lang U.S.A. 1960
Classe tous risques Claude Sautet France 1960
Traquenard Nicholas Ray U.S.A. 1958
L'ultime razzia Stanley Kubrick U.S.A. 1956
Bob le flambeur Jean-Pierre Melville France 1956
Du rififi chez les hommes Jules Dassin France 1955
Razzia sur la schnouff Henri Decoin France 1955
Touchez pas au grisbi Jacques Becker France 1954
Chasse au gang André De Toth U.S.A. 1954
La main noire Richard Thorpe U.S.A. 1950
Armored car robbery Richard Fleischer U.S.A. 1950
Quand la ville dort John Huston U.S.A. 1950
L'enfer est à lui Raoul Walsh U.S.A. 1949
L'ange ivre Akira Kurosawa Japon 1948
L'enfer de la corruption Abraham Polonsky U.S.A. 1948
Les fantastiques années 20 Raoul Walsh U.S.A. 1939
Pépé le Moko Julien Duvivier France 1936
Justin de Marseille Maurice Tourneur France 1934
Le testament du docteur Mabuse Fritz Lang Allemagne 1933
Scarface Howard Hawks U.S.A. 1932
Le petit César Mervyn LeRoy U.S.A. 1931
L'ennemi public William Wellman U.S.A. 1931
Docteur Mabuse Fritz Lang Allemagne 1922
Fantômas Louis Feuillade France 1913