Une vie de chien (Charles Chaplin, 1918)
Les chiens errants (Tsai Ming-liang, 2013)

L'exclusion sociale du fait de la pauvreté fait l'objet de comédies chez Chaplin (Une vie de chien, 1918) et chez Renoir (Boudu sauvé des eaux, 1932). On the Bowery (Lionel Rogosin, 1957), même s'il contient une part de fiction, est le premier documentaire ethnographique sur les marginaux de New York.

Sans toit ni loi (Agnès Varda, 1985) retrace le parcours d'une jeune fille retrouvée morte de froid dans un fossé un matin d'hiver dans le Midi. Sous le niveau de la mer (Gianfranco Rosi, 2008) montre les difficultés de survivre des  marginaux du nouveau Mexique regroupé dans un coin du désert.  L'homme sans nom (Wang Bing, 2010), retrace en revanche le parcours d'un survivant assumant son exclusion. Les chiens errants (Tsai Ming-liang, 2013) décrit avec une grande beauté plastique, les parcours d'un homme et de ses deux enfants luttant pour ne pas basculer dans la grande misère Sauf ici, peut-être (Matthieu Chatellier, 2014) s'attache à une communauté Emaüs en Normandie et  Se battre (Duret et Santana, 2014) fait état de réseaux de solidarité pour les plus pauvres dans la région de Givors, ville ouvrière à proximité de Lyon

Dans la chambre de Vanda (Pedro Costa, 2000), En avant, jeunesse ! (Pedro Costa, 2006) ou La bocca del Lupo (Pietro Marcello, 2009) appartiennent au documentaire de fabulation qui invente la légende d'un peuple alors que Cleveland contre Wall Street (Jean-Stéphane Bron, 2010) La BM du seigneur (Jean-Charles Hue) eux aussi documentaire de fabulation relèvent d'un dispositif narratif où les frontières se brouillent entre documentaire et fiction.

Les voyages périlleux des migrants sont filmés dans Qu'ils reposent en révolte (Sylvain George, 2010) au départ de Calais vers l'Angleterre, Parmi nous (Clément Cogitore, 2011) à Ouistreham,  Fuocoammare, par-delà Lampedusa (Gianfranco Rosi , 2016) à leur arrivée d'Afrique, La mécanique des flux (Nathalie Loubeyre, 2016), à leur arrivé d'Afrique ou d'Afghanistan en Croatie, ou en Grèce alors que, Ta’ang, un peuple en exil (Wang Bing, 2016) suit des familles de la frontière Birmane vers la Chine. Ce dont mon coeur a besoin (Chantal Richard, 2016) filme les jeunes gens du Sénégal avant un départ probable tant leur horizon semble fermé.

Ceux que l'on enferme  : A la folie (Wang Bing, 2013),  Manuel de libération (Alexander Kuznetsov, 2016)

Les exclus au cinéma
       
Ce dont mon coeur a besoin Chantal Richard France 2016
Ta’ang, un peuple en exil Wang Bing Chine 2016
Manuel de libération Alexander Kuznetsov Russie 2016
Fuocoammare, par-delà Lampedusa Gianfranco Rosi Italie 2016
La mécanique des flux Nathalie Loubeyre France 2016
Sauf ici, peut-être Matthieu Chatellier France 2014
Se battre Duret et Santana France 2014
A la folie Wang Bing Chine 2013
Les chiens errants Tsai Ming-liang Taïwan 2013
Seules dans les montagnes du Yunnan Wang Bing Chine 2013
Les trois soeurs du Yunnan Wang Bing Chine 2012
Parmi nous Clément Cogitore France 2011
Mafrouza Emmanuelle Demoris France 2011
La BM du seigneur Jean-Charles Hue France 2010
Cleveland contre Wall Street Jean-Stéphane Bron Suisse 2010
Qu'ils reposent en révolte Sylvain George France 2010
L'homme sans nom Wang Bing Chine 2010
La bocca del Lupo Pietro Marcello Italie 2009
Sous le niveau de la mer Gianfranco Rosi Italie 2008
En avant, jeunesse ! Pedro Costa Portugal 2006
Dans la chambre de Vanda Pedro Costa Portugal 2000
Question d'identité Denis Gheerbrant France 1986
Sans toit ni loi Agnès Varda France 1985
On the Bowery Lionel Rogosin U.S.A. 1957
Les bas-fonds Akira Kurosawa Japon 1957
Les bas-fonds Jean Renoir France 1936
Boudu sauvé des eaux Jean Renoir France 1932
Une vie de chien Charles Chaplin U. S. A. 1918